Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l’utilisation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Fermer

3 kifs par jour pour prendre soin de soi à 50 ans

Découvrez la ménopositive avec Florence Servan-Schreiber ou comment, en 3 kifs par jour, savourer sa vie et prendre soin de soi à 50 ans.

Sereine et optimiste à l’approche de la cinquantaine en prenant soin de soi, c’est un beau programme ! Celui de Florence Servan-Schreiber, jeune cinquantenaire épanouie et professeure ès bonheur qui nous fait partager les bienfaits de la ménopositive.

Le bonheur, à quoi ça tient ?


« Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux ? » chantait Charles Trenet. Si le bonheur pouvait se commander, nous en serions tous équipés à 100 % tant cette aspiration universelle est intemporelle. Pourtant, la capacité au bonheur dépend de différents facteurs plus ou moins maîtrisables. C’est en tout cas ce que défend Florence Servan-Schreiber, auteur du livre 3 kifs par jour.


Ainsi, les scientifiques ont révélé l’existence d’un gène baptisé 5HTT. Selon sa longueur, il favorise plus ou moins la production de dopamine et d’endorphine, deux neurotransmetteurs du bonheur qui influent sur notre bien-être et notre moral. Cet héritage génétique compte pour moitié dans notre capacité à être heureux. À cela s’ajoutent les conditions extérieures comme la météo, le lieu de vie ou l’argent que l’on possède et qui comptent pour seulement 10 % dans notre capacité à être heureux.

Les 40 % restants de notre propension au bonheur sont liés à notre comportement, nos pensées et nos croyances. La façon dont nous interprétons ce qui nous arrive et notre capacité à s’ouvrir au changement sont les clefs de notre potentiel d’épanouissement. Il est possible de ressentir différemment et même d’amplifier ce qui nous fait du bien, en changeant nos habitudes, en développant notre dialogue intérieur.

Transformer la ménopause en ménopositive


L’aube de la cinquantaine signifie chez la femme le temps des variations hormonales et de la ménopause. Un phénomène qui a des conséquences directes sur la peau, le sommeil et l’humeur… Des symptômes qui peuvent être déstabilisants, mais qui ne sont pas une fatalité.
Car la bonne nouvelle, c’est qu’à 50 ans, un autre phénomène nous touche, et positif en plus, celui de l’individuation. « Je deviens qui je suis ». « Je n’ai plus rien à prouver à personne ni professionnellement, ni personnellement ». « Je me fais plaisir et je prends soin de moi ! ».

Alors comment cultiver votre bonheur ?


3 kifs par jour

Connaissez-vous les kifs, ces sensations de bonheur qui se partagent entre plaisirs et moments de grâce ? Pour profiter mieux et plus de votre vie, célébrez chaque soir trois choses qui vous ont rendues heureuse en leur exprimant votre gratitude par un merci franc et enjoué.

Prendre soin de soi
Pratiquer de l’exercice, protéger son sommeil, dorloter sa peau, être dans la bienveillance vis-à-vis de soi, découvrir la méditation, travailler sa respiration…

Être en lien avec les autres
Entretenir des relations amoureuses, amicales ou familiales de qualité apporte un bien-être quantifiable. Le contact est également primordial, il diminue le stress et peut même atténuer les douleurs physiques.

Explorer, oser, se dépasser
La curiosité, les défis sont de véritables moteurs de bonheur. La nouveauté stimule des connexions positives dans le cerveau. Maintenant que vous avez découvert la psychologie positive, prenez un crayon et une feuille pour commencer la liste de vos envies d’autres découvertes.

La Rédaction

Nos produits

Les plus lus

go to top
traceur fdp
loading : 3,244 sec