Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l’utilisation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Fermer

VIVEZ
UN NOëL MAGIQUE AVEC VICHY

Tentez de gagner votre liste de cadeaux de Noël Vichy pour vous et vos proches.

Je participe au concours

Bronzer sans danger pour la peau

Bronzer et profiter du soleil fait du bien au moral mais parfois moins à votre peau. On refait le point sur les méfaits des UV. Un update beauté pour mieux bronzer… et surtout en limitant les dangers.

Le capital soleil, c’est quoi ?


Chaque individu dispose d'un
capital soleil. C’est en quelques sortes un réservoir dans lequel vous puisez à chaque nouvelle exposition au soleil. Ainsi, à la naissance, les cellules de la peau ont une certaine capacité à réparer les dommages dus au soleil. Mais le capital qoleil est limité dans le temps et on puise dans ce capital tout au long de notre vie. Une peau trop exposée, trop tôt sera davantage fragilisée.

Pendant toute votre vie, la peau accumule des mauvaises radiations dont celles des UV, jusqu’au jour où elle n’arrive plus à les absorber. Et c’est là que les effets des UV et du soleil deviennent visibles.
Premier signe : l’apparition de taches brunes sur le visage. Puis quelques rides et ridules prématurées étoilent le contour de l’œil ça et là… Lorsqu’elles apparaissent, cela signifie que les dommages en profondeur sont réels.

Sommes-nous tous égaux devant les rayons UV ?


Malheureusement non. Chacun naît avec des phototypes différents qui tolèrent plus ou moins bien les expositions. Il y en existe 7 au total. Ainsi, la présence de mélanine foncée en forte proportion chez les peaux noires, métisses et mates les protège davantage. A l’inverse, les peaux claires sont sur-sensibles aux UV et au soleil. Mais phototype 0 ou 7, aucune peau n’est dispensée d’appliquer une protection solaire.

Coup de soleil signifie forcément dégâts cutanés ?


Oui. Un coup de soleil est le résultat d’une « overdose de soleil » sur la peau. Sur le coup, elle chauffe, puis pèle, mais en profondeur le choc cutané est bien plus grave. La capacité naturelle des cellules à se réparer n’est plus suffisante. Des dégâts irréversibles s’installent.

Bronzer en limitant les dangers, c’est possible ?


Seulement et seulement si vous suivez les règles de base d’un bronzage idéal et les conseils des experts de l’INPES (Institut National de Prévention et d'Education pour la Santé) :
- éviter les heures les plus dangereuses (entre 12h et 16h)
- appliquer une crème solaire revendiquant au minimum un SPF 30. Contrairement aux idées reçues, un indice de protection n’empêche pas la montée de la mélanine (pigment naturel présent dans la peau à l’origine du bronzage).

Une séance d’UV me fera-t-elle bronzer plus vite ?


Certainement pas ! C’est tout l’inverse. Une cabine UV diffuse sur la peau une très forte dose d’UVA en très peu de temps, ce qui oxyde la mélanine et donne une impression de bronzage après 15 minutes sous les lampes. Mais ce bronzage est artificiel et dangereux, il ne dure pas et ne protège pas la peau. Depuis juillet 2009, le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) a d’ailleurs classé cancérigènes pour l'homme les UV délivrés par les lampes de bronzage.

Certains aliments peuvent-ils favoriser le bronzage ?


Absolument, il existe des compléments nutritionnels qui permettent de préparer sa peau avant et pendant l’exposition. De plus, selon Benjamin Bauquin (créateur de Cocktail Me, préparations pour cocktails 100% bio et naturels), « il suffit de consommer quotidiennement, deux semaines avant l’exposition, des caroténoïdes antioxydants, connus pour favoriser la coloration de la peau ».
Ces caroténoïdes sont présents dans tous les fruits et légumes colorés comme : les carottes, les mangues, les abricots, les poivrons rouges, les fraises, les cerises, les courges, les tomates, le cresson... A noter : « plus le fruit est coloré, plus il est mûr et plus il est riche en caroténoïdes ! Dernière astuce pro pour une absorption optimale du bêta-carotène, ajoutez-y un peu de matière grasse, comme une ou deux noix ou quelques gouttes d'huile d'olive » conclut-il.

Le cocktail simple et rapide pour préparer son bronzage


Pour un verre de 25cl environ, passez à la centrifugeuse : 3 carottes (jeunes), ½ mangue (bien mûre), 5 fraises. Décorez d’une feuille de menthe. Idéalement, il est recommandé de boire ce smoothie tous les matins. Toutefois, si vous ne trouvez pas de mangue sur le marché, n’hésitez pas à la remplacer par un autre fruit ou légume coloré de votre choix, comme la tomate.

Conseils pour un bronzage uniforme et durable

Du choix de sa protection solaire peut dépendre son efficacité et sa bonne application aussi souvent que nécessaire. Pascale Piquemal nous présente les différents types d'UVA et nous guide vers les actifs et les textures garants d'une exposition 100 % plaisir et sans l'ombre d'un risque.

La Rédaction

Nos produits

Les plus lus

Soin solaire

Bronzer sans danger pour la peau

Bronzer et profiter du soleil fait du bien au moral mais parfois moins à votre peau. On refait le point sur les méfaits des UV. Un update beauté pour mieux bronzer… et surtout en limitant les dangers.

Lire l'article

go to top
traceur fdp
loading : 1,55 sec