Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l’utilisation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Fermer

VIVEZ
UN NOëL MAGIQUE AVEC VICHY

Tentez de gagner votre liste de cadeaux de Noël Vichy pour vous et vos proches.

Je participe au concours

La rédac a testé : direction l'Inde pour une cure ayurvédique

cure ayurvédique ayurveda inde

Et si l’ayurvéda était la meilleure des détox ? Invitation à l’évasion et au lâcher prise.

Avouons-le : mode de vie sain et healthy, reconnexion et harmonie avec soi-même, jus détox et concepts lifestyle en tous genres, méditation et yoga sont plus que jamais dans l’air du temps. Si cette tendance détox bat son plein en France, depuis plus de 1000 ans la médecine traditionnelle indienne promet de retrouver l’équilibre. Nous avons donc tenté une cure ayurvédique en Inde. Retour d’expérience.

Le décor : le Kerala (région du Sud-Ouest de l’Inde) et ses champs de palmiers à perte de vue
La promesse : s’extraire du quotidien, chasser les toxines et faire le plein d’énergies. 
Combien de temps partir ? Tout dépend évidemment de votre planning de congés. Si les puristes affirment qu’il faut compter 3 semaines, on vous assure qu’en 8 jours sur place vous verrez déjà des effets bienfaisants.

1er jour : consultation avec des médecins diplômés en ayurvéda


Questionnaire pointu, prise de pouls, observation de la langue, de la peau et des articulations permettent de définir nos doshas, c’est-à-dire notre profil ayurvédique et notre programme personnalisé le temps de la cure. Selon que l’on soit kapha-vata, pitta-vata ou encore kapha-pitta, on ne recevra pas les mêmes massages et traitements, ni les mêmes recos diététiques. Car oui, aliments et épices influent sur la digestion mais aussi sur l’équilibre des doshas. Et par conséquent sur le bien-être général de l’organisme.

Comme on vient d’atterrir et que l’on est encore fourbue de ce vol Paris-Trivandrum (avec escale à Mascate ou Dubaï selon les compagnies), la séance de foot massage qui suit nous offre le premier petit bonheur de cette cure ayurvédique. Petite info, il ne s’agit pas d’une réflexologie mais d’un massage où la praticienne danse littéralement sur notre corps avec ses pieds. Surprenant mais lâcher prise garanti.

Jour 2 et suivants… Que se passe-t-il ?


Méditation au petit matin, cours de yoga (avec le roulis des vagues en musique de fond), repas healthy mais succulant, herbal water, massages, traitements : les journées se suivent et se ressemblent, mais pourtant aucune impression de routine. Ici pas de contrainte, pas d’urgence. Téléphones et montres rangés au fond de la valise, on perd toute notion de temps. Ainsi, sans s’en rendre compte, on prend du temps pour soi, on se reconnecte à son corps, ses émotions, ses envies.

@clairedhouailly

Traitements et massages ayurvédiques : à quoi s’attendre ?


Si quelques massages sont proches de ceux que nous connaissons en France, d’autres sont beaucoup plus étonnants. Bien sûr, il y a le fameux sirodarah (déversement d’un filet d’huile sur le front) mais aussi le dhanyamla dhara, une eau chaude infusée de plantes et versée sur le corps à un rythme régulier, le tharpanam (lavage des yeux avec une huile médicinale chaude) ou encore le dhoopanam (diffusion de vapeurs aux plantes dans les oreilles). Des traitements totalement atypiques pour les occidentaux mais 100% efficaces pour se ressourcer dans l’instant. On se sent réellement « enveloppé » comme un bébé.

Et puis selon son état de forme, on peut se voir prescrire le
virechana, une purge par les plantes qui nettoie les intestins et détoxifie le foie et la vésicule biliaire. Un moment qui s’accompagne de craintes et qui a des effets surprenants. L’organisme est comme « moins rouillé » de l’intérieur après cette détox ayurvédique.

Retour à la maison après une cure ayurvédique : quels bénéfices ?


Tout le corps, la peau et l’esprit respirent la santé, comme si l’organisme avait été rebooté. Même après une cure de seulement 8 jours. Alors oui, on rentre avec plein de bonnes résolutions facilement tenable les premiers jours, mais la vie à 100 à l’heure reprend vite le dessus. Cependant, il reste en nous un petit «quelque chose » qui a changé mais difficilement descriptible et qui permet de surfer sur cette vague slow life.

La Rédaction

Tags :

Les plus lus

go to top
traceur fdp
loading : 1,132 sec