Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l’utilisation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Fermer

VIVEZ
UN NOëL MAGIQUE AVEC VICHY

Tentez de gagner votre liste de cadeaux de Noël Vichy pour vous et vos proches.

Je participe au concours

La rédac a testé le Miracle Morning

miracle morning test

Pendant une semaine, la rédaction a décalé son réveil pour trouver la clé du bien-être. Verdict.

Se lever à 5h30, tous les matins, serait la solution pour être en pleine forme autant dans la tête, que physiquement. Audacieux ? Irréaliste ? Pourtant, c’est ce qu’affirme Hal Elrod auteur “The Miracle Morning”, un best-seller aux Etats-Unis. Plus qu’un réveil matinal, le Miracle Morning est une véritable méthode qui permet de se consacrer du temps pour soi. Hal Elrod en a même fait un mantra « dédier un moment à la personne que nous souhaitons devenir».
Si les bienfaits du Miracle Morning ont de quoi séduire, l’idée de se réveiller à l’aube l’est beaucoup moins... En France, Isalou Beaudet-Regen, auteur de “La magie du matin”, affirme que se lever une heure plus tôt suffit à changer notre vie. Il ne nous en fallait pas plus pour décaler notre réveil et adopter (le temps d’une semaine) une nouvelle philosophie de vie.

Jour 1 : un réveil pas si difficile


Le réveil sonne à 6h30 et je sors illico de mon lit. Malgré mon appréhension de la veille (il faut dire que je ne suis pas du tout une lève-tôt), le réveil n’est pas si difficile.
Je n’ai pas prévu d’activité particulière pour ma première journée test. D’habitude, le matin, c’est la course. Je décale mon réveil jusqu’à la dernière minute, puis je fonce sous la douche, j’enfile un jean en vitesse et je claque la porte. Alors, pour une fois que je suis large, j’en profite ! Réseaux sociaux, lecture de beauty articles, musique... Je prends le temps de me réveiller et de faire ce qu’il me plaît. Ensuite, je me prépare un bon petit-dej. La journée commence sans stress pour une fois.

Jour 2 : “la vie appartient à ceux qui se lèvent tôt”


Forcée de constater que mon premier réveil en mode “miracle morning” m’avait vraiment détendue, je suis super motivée et je décide d’appliquer les conseils de l’ouvrage. Au programme : un réveil dynamique, je m’étire pour réveiller mes muscles et je fais du sport. Abdos, cardio, gainage, squats… Pendant 45 minutes. Bien réveillée et en pleine forme, je prends le temps de me préparer et de petit-déjeuner en musique. Puis direction le boulot.

Jour 3 : me serais-je surestimée ?


Ouch ! Le réveil sonne déjà... Sans lever la tête de l’oreiller, je repousse l’alarme. 10 minutes plus tard, le réveil est toujours aussi périlleux et je sors difficilement de mon lit. Fatiguée, je décide de filer sous la douche et de me préparer un smoothie “énergie”. Ce matin, je fais la liste de mes envies, comme le conseille l’ouvrage. Je réfléchis sur moi, mes aspirations professionnelles et personnelles... Un petit moment rien qu’avec moi-même qui rebooste le moral.

Jour 4 : ne rien lâcher !


Le secret du bien-être, disent-ils… Dans les faits, je sens plutôt la fatigue prendre le dessus sur ma joie de vivre du début de semaine. Mais, je reste motivée et me promets de me coucher plus tôt demain. Je me commence ma journée avec une séance de sport, mais plus relax. Je lis, je surfe sur les réseaux sociaux, je prends mon temps.

Jour 5 : une question d’habitude ?


Nous sommes vendredi matin et à l’approche du week-end ma motivation monte en flèche. Je me lève de bonne humeur et en douceur. Je commence même à prendre des petites habitudes : sport, lecture, petit-déjeuner healthy (le blinder n’a plus de secrets pour moi !). Avoir du temps pour soi le matin, finalement, j'aime bien.

Jour 6 : l’étape du week-end


Pour moi, le week-end est synonyme de grasse matinée (mais genre grosse grasse matinée, vous voyez ?). Alors autant vous dire que cela n’a pas été une joie me réveiller tôt ce jour-là. J’en profite tout de même pour aller essayer les bienfaits de la marche rapide dans le parc à côté de la maison. Mais avouons qu'il n'y a pas grand monde dehors...

Jour 7 : dernier matin, soulagement.


Le réveil sonne beaucoup trop tôt à mon goût. (Serait-ce dû aux caïpirinhas sirotées entre copines jusqu’ 2 heures du mat’ ? Non...) Je me lève et m'affale dans le canapé devant un bon film, un thé entre les mains. L’occasion de faire le point sur ma semaine de test.

Alors, ai-je trouvé la recette du bien-être ? Je crois, en fait, que je suis une inconditionnelle lève tard. La fatigue, s’est vraiment accumulée durant la semaine. Et finalement, je préfère prendre du temps pour moi le soir, plutôt que le matin. Mais, il faut avouer que ne pas courir au réveil, ça fait du bien et on se sent moins stressée. Alors, promis, je ne me lèverai plus à la dernière minute, et prendrais un peu plus de temps le matin.

La Rédaction

Tags :

Les plus lus

go to top
traceur fdp
loading : 1,312 sec