Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l’utilisation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Fermer

Pourquoi travailler son sourcil est indispensable passé 45 ans ?

sourcils 45 ans

C’est l’élément à ne pas négliger pour un joli regard. Passé 45 ans, une belle ligne de sourcils peut même rajeunir votre visage ! Explications.

Les sourcils, ça vieillit aussi


"Avec l’âge, les sourcils changent. Ils ont tendance à s’appauvrir ou à se clairsemer. Les poils, quant à eux, perdent en tonus, deviennent blancs et plus épais. Pour celles qui ont déjà des sourcils bien fournis, il peut même arriver qu’ils poussent de façon anarchique”, explique Angélik Iffennecker, make-up artiste et créatrice du site Lesourcil.com. Face à ce changement, pas facile de savoir comment leur rendre leur beauté (même si on a l’habitude d’en prendre soin). Et si on ne fait rien, on risque de donner à l'ensemble du visage l'air plus triste et marqué.

Les atouts jeunesse d’un beau sourcil


“Le sourcil est un détail subtil et souvent négligé. Pourtant, il est au centre de la beauté. Bien défini, il permet d’affirmer un regard et de mettre en valeur les traits du visage sans make-up” explique l’experte du regard. Et il peut même vous éviter de passer par la case chirurgie esthétique. En effet, “en restructurant un sourcil, on peut repulper les tempes, les pommettes et adoucir ou affirmer les traits du visage” explique Angélik. C’est pourquoi il est indispensable de travailler ses sourcils, passé 45 ans.

Comment travailler ses sourcils passé 45 ans ?


Pour travailler ses sourcils et rajeunir son regard, il existe des petites règles simples et des faux pas à éviter.
- Le bon outil ? La pince à épiler. À chaque fois qu’on voit un poil qui repousse en dehors de la ligne, on l’enlève et si on hésite, on ne le touche pas.
- Le bon timing ? Il faut laisser le temps aux poils de sortir. Avec l’âge, les poils durcissent et peuvent faire un petit trou visible si on l’arrache trop tôt. Côté entretien, on s’adapte donc à la pousse.
- La bonne forme ? Un arc harmonieux, bas en tête avec un sommet au ¾ de l’œil vers l’extérieur. N’épilez pas trop votre sourcil, il faut que le sourcil enrobe l’œil, c’est-à-dire ni trop court, ni trop écarté et ni trop fin.
- La bonne couleur ? Sa couleur naturelle, pas question de changer. Si on hésite, on opte toujours pour un ton plus clair. Si le sourcil est poivre et sel, on évite une teinte marron.

La Rédaction

Les plus lus

go to top
traceur fdp
loading : 2,59 sec