OK

OK Annuler

Merci !

Fermer

Les effets du microbiote sur la peau

Ils sont des locataires permanents à la surface de notre peau. Faisons connaissance avec les milliards de micro-organismes qui œuvrent chaque jour au service de l’immunité de la peau.

Les effets du microbiote sur la peau

Qu’est-ce que le microbiote cutané ?

Le microbiote est l’ensemble des micro-organismes présents sur ou dans le corps humain. Bactéries, virus, champignons, archées… On les compte par milliards ! Ils forment un véritable écosystème, une flore au service de notre santé. Présents dans différents endroits clés de l’organisme, ils forment des écosystèmes distincts. On distingue notamment le microbiote intestinal, vaginal, buccal… et celui au cœur de notre réflexion : le microbiote cutané. La composition du microbiote, sa richesse et sa diversité, diffère ainsi selon son habitat et ses fonctions au sein de l’organisme, mais elle diffère aussi d’un individu à l’autre. Aussi unique qu’une empreinte digitale, la composition du microbiote dépend en effet de nombreux éléments parmi lesquels : les gènes, l’environnement, le régime alimentaire… Impossible de vous donner la recette, mais une chose est sûre : plus le microbiote est riche, diversifié, mieux c’est ! En effet, c’est sa richesse qui lui permet de remplir ses fonctions en faveur de l’organisme, et notamment de la peau.

Quel est le rôle du microbiote cutané ?

Virus et champignons pathogènes, allergènes, et tous les facteurs environnementaux qui forment l’exposome sont de constantes menaces pour l’organisme. Heureusement, nous sommes tous recouverts d’une belle et grande enveloppe : la peau. Pour assurer ses différentes missions, dont son rôle de bouclier, cet organe à part entière est formé de trois couches — l’hypoderme, le derme et l’épiderme — mais ce n’est pas tout. Pour se protéger elle-même, la peau se couvre également d’un bouclier supplémentaire : un film hydrolipidique occlusif à la surface duquel vivent des milliards de petits soldats : les micro-organismes du microbiote cutané.

- Le microbiote cutané agit ainsi comme une seconde peau. Grâce à différents mécanismes, il permet de protéger notre chère enveloppe contre les agressions extérieures et ainsi d’assurer son immunité. Germes pathogènes, agressions environnementales de l’exposome (UV, pollution, vent, froid…), allergènes… Plus il est riche, diversifié, équilibré, plus le microbiote cutané sera en capacité de défendre la peau.Concrètement, comment le microbiote cutané assure son rôle de protection ?  

- Le microbiote de la peau agit comme une barrière physique. Il se joint au film hydrolipidique de la peau, formé principalement de sébum, pour contrer les substances irritantes, nuisibles ou allergènes. Concrètement, ces molécules nuisibles se heurtent à un film occlusif et ne parviennent pas à atteindre la peau.- Lorsque la peau réagit, le microbiote agit comme un transmetteur. En effet, les micro-organismes qui le composent interagissent avec le système immunitaire cutané afin d’atténuer les inflammations et autres pathologies inflammatoires cutanées comme l’eczéma ou l’acné par exemple. 

- Enfin, le microbiote agit comme une barrière chimique. Les micro-organismes présents sur la peau permettent de maintenir un pH légèrement acide (autour de 5,5) pour garantir l’homéostasie cutanée, autrement dit la capacité de la peau à conserver l’équilibre de l’organisme.

Microbiote cutané déséquilibré : quels impacts sur la peau ?

Pour remplir son rôle de seconde peau, le microbiote cutané se doit d’être riche et diversifié, autrement dit « équilibré ». Dès lors, si le microbiome de la peau s’appauvrit, on constate un déséquilibre (aussi appelé dysbiose cutanée) non sans conséquence sur l’immunité de la peau. En effet, sans sa diversité bactérienne, le microbiote ne peut plus assumer son rôle et lutter contre les agressions extérieures. La peau n’est plus totalement protégée. À demi nue, elle est sujette à la déshydratation, l’inconfort et à des réactions inflammatoires telles que la dermatite atopique, l’eczéma, l’acné ou encore le psoriasis.

Pourquoi le microbiote est-il déséquilibré ? Différents facteurs peuvent être à l’origine de ce déséquilibre. On distingue notamment :

- L’utilisation de produits détergents. Gel douche, gel hydroalcoolique, produits ménagers… Ils contiennent du savon ou d’autres agents de surface aux propriétés tensioactives et se débarrassent de la saleté, des lipides et des bactéries sans distinction. Les micro-organismes du microbiote sont donc en grande partie éliminés et le microbiote momentanément déséquilibré. 

- Le pH des produits de beauté, dont le gel douche, ne respecte pas toujours le pH légèrement acide de la peau. Lorsqu’il est trop alcalin, le pH du gel douche endommage ainsi l’équilibre du microbiote de la peau. 

- L’exposome. UV, vent, froid, pollution… L’impact quotidien des facteurs environnementaux fragilise le microbiote cutané.
- La prise d’antibiotiques ou autres médicaments qui perturbent la diversité du microbiote.
- La consommation d’alcool.
- Le tabac.
- Le stress.

Comment prendre soin de son microbiote cutané ?

Comment préserver le microbiote cutané ?

- Au moment de la douche, prenez soin de votre peau et de votre microbiote en privilégiant une crème nettoyante douce. Exit le gel douche trop agressif pour la peau, et bien trop alcalin !

- Chaque jour, gardez votre peau hydratée. Gare aux conditions asséchantes — UV, clim, vent, chaud, froid… — et à celles et ceux qui oublieraient de bien - s’hydrater la peau. La survie des micro-organismes de votre microbiote en dépend !

- Adoptez une alimentation saine et équilibrée et ne lésinez pas sur les fibres alimentaires riches en prébiotiques (nutriments qui favorisent la croissance des bonnes bactéries) et les aliments fermentés par divers micro-organismes comme la choucroute par exemple.

Comment restaurer le microbiote cutané ?

Aujourd’hui indéniables, les bienfaits des probiotiques sur la santé de la peau s’invitent en dermo-cosmétique pour restaurer le microbiote cutané et retrouver une peau éclatante de santé. Intégrés à une crème pour le visage, les probiotiques permettent en effet de maintenir un microbiote cutané diversifié. Appliquées sur la peau, ces bactéries non pathogènes permettent d’opérer un rééquilibrage entre les bonnes et les mauvaises bactéries et ainsi de garder la peau en bonne santé. Les défenses naturelles de la peau face au stress oxydatif induit par l’exposome, face aux bactéries et virus pathogènes, mais aussi face aux allergies et maladies de peau sont plus que jamais renforcées. Visiblement, la peau est éclatante de santé.


En savoir plus sur le microbiote : crème probiotique

En savoir plus sur l’exposome :  soleil - stress - alimentation - sommeil - microbiote

Nos produits

  • Nouveauté

    MINERAL 89 - Sérum Minéral 89 Probiotic Fractions
  • MINERAL 89 - Booster quotidien fortifiant et repulpant

    MINERAL 89

    Booster quotidien fortifiant et repulpant

    Sérum visage

    Répare la barrière cutanée pour une peau plus forte.

    21,20 €

  • Les plus lus

    Zinc : un allié contre l'acné

    Ingrédients

    Zinc : un allié contre l'acné

    Atout de taille contre les boutons et les imperfections, le zinc permet d’assainir la peau et de lutter contre les inflammations. Idéal donc, pour en finir avec ce problème de peau qui peut gâcher la vie…

    Lire l'article

    go to top
    loading : 1,247 sec