Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l’utilisation. Pour en savoir plus,  cliquez ici.

 

Fermer

getGeoIPCountryCode = US SiteAppCode = FR Test : 'FR/US'

OK

OKAnnuler

Merci !

Fermer
Marine Lorphelin, ex-miss France en blouse blanche

Marine Lorphelin, ex-miss France en blouse blanche
24 ans

Marine Lorphelin, Miss France 2013, a renoué avec les bancs de l’école. Etudiante en médecine à Lyon, elle s’occupe en parallèle de son blog dédié à la santé et au bien-être : « L’Effervescence de Marine ».

  • favoris

Marine Lorphelin, Miss France 2013, a renoué avec les bancs de l’école. Etudiante en médecine à Lyon, elle s’occupe en parallèle de son blog dédié à la santé et au bien-être : « L’Effervescence de Marine ».

Que faites-vous depuis la fin de votre règne Miss France, fin 2013 ?


Plein de choses ! D’abord, j’ai repris mes études. Je suis en 5ème année de médecine à Lyon, et j’y consacre la majeure partie de mon temps. Le reste, je le passe dans l’événementiel. Je poursuis le mannequinat et joue le rôle d’ambassadrice ou d’égérie auprès de certaines marques. Et depuis le mois de novembre 2016, je m’occupe aussi de mon blog.

Pouvez-vous nous raconter l’histoire de votre blog ?


J’avais envie de développer mon propre projet, quelque chose à moi, autour de la santé et du bien-être car c’est mon quotidien. Et puis, impossible de passer à côté du fait que le blog est devenu une vraie tendance… J’ai eu l’occasion de rencontrer pas mal de blogueuses mode et lifestyle sur des événements, et ça m’a donné envie de me lancer. Surtout qu’il n’y avait pas grand-chose dans ce domaine. L’idée a germé, je me suis rapprochée d’un webmaster pour la concrétiser et « L’Effervescence de Marine » a vu le jour en novembre 2016.

Quels sont les sujets que vous abordez ?


J’évoque des problématiques liées à la santé qui nous touchent tous. Pour vous donner quelques exemples, j’ai écrit sur le paracétamol, la vaccination contre la grippe, les troubles du sommeil… Je m’inspire vraiment de ce qui nous entoure et ce ne sont pas les sujets qui manquent. J’en ai des centaines à traiter mais c’est surtout le temps d’écrire qui me fait défaut.

Vous avez l’air d’avoir un rythme de vie effréné… qu’est-ce qui vous fait tenir le coup ?


D’être toujours motivée et intéressée par ce que je fais. Même quand je passe des heures à réviser la tête dans mes bouquins, j’adore ça. Et puis, grâce au mannequinat j’ai l’occasion de changer de vie, ça me fait du bien et je m’éclate. Je suis quelqu’un d’hyperactif. Et les petits coups de fatigue, je les compense avec des moments en famille.

Quels sont vos petits trucs #slowlife ?


Je voyage dès que j’en ai l’occasion, sur mes vacances scolaires ou sur des weekends prolongés. C’est quand je pars à l’étranger avec mon chéri, que je me retrouve sans réseau, que je déconnecte totalement. Dans tous les sens du terme. Ça m’apaise d’être avec lui et de découvrir d’autres cultures. J’étais au Japon récemment et ce voyage m’a beaucoup marqué : c’est un exemple de bon équilibre entre la modernité et la vie à 100 à l’heure de Tokyo et la tradition des montagnes.

Qu’est-ce que votre expérience de Miss France vous a appris sur vous-même ?


Tellement de choses ! Je ne suis plus du tout la même. Déjà, j’ai appris à être plus féminine, autant dans ma façon de m’habiller que dans mon apparence. Côté caractère, j’ai découvert que j’étais trop perfectionniste. A l’époque, j’avais pris le rôle très à cœur et je voulais vraiment faire de mon mieux. A l’heure du bilan, j’ai fini par admettre que l’on ne peut pas plaire à tout le monde. J’ai beaucoup grandi. Dans mes relations humaines aussi. J’ai rencontré des personnes de tous milieux, j’ai appris à être ouverte avec tout le monde et à m’exprimer en toute circonstance.

Qu’est-ce qui vous rend plus forte au quotidien ?


L’aventure Miss France m’a endurcie. J’ai envie de me construire une vie de femme épanouie, autant professionnellement que personnellement. Et cette motivation me rend forte. Je ne me laisse pas abattre et essaye de ressortir du positif de toute épreuve.

#Sur le même thème, la rédac vous recommande :
Elodie Piège, femme de chef

Malka Braun, maquilleuse des stars

Les plus lus

go to top
traceur fdp
loading : 1,109 sec