OK

OK Annuler

Merci !

Fermer

chargement…

Ménopause et douleur aux ovaires : est-ce normal ?

Malgré l’arrêt des règles suite à votre ménopause, vous avez toujours mal aux ovaires et vous ne savez pas s’il faut vous inquiéter ou consulter ? Voici ce qu’il faut savoir en cas de sensation douloureuse dans le bas-ventre chez la femme ménopausée.

Ménopause et douleur aux ovaires : est-ce normal ?

Pourquoi certaines femmes ont mal aux ovaires ?

Les douleurs ovariennes font partie des douleurs pelviennes, car elles sont localisées dans la zone du pelvis. Elles peuvent toucher l’un et/ou l’autre des deux ovaires, respectivement situés à droite et à gauche du bas-ventre.

Les douleurs liées au cycle menstruel et à l’ovulation

De nombreuses femmes sont confrontées à des douleurs menstruelles, aussi appelées dysménorrhées. La dysménorrhée peut survenir entre 1 et 3 jours avant les règles et perdurer jusqu’à trois jours après le début des règles1. Elle se manifeste sous la forme de crampes plus ou moins intenses qui irradient parfois vers le dos ou les jambes.

Il est aussi possible de ressentir une sensation douloureuse dans vos ovaires en dehors de vos règles, vers le milieu de votre cycle, au moment de l’ovulation, une pathologie si fréquente qu’elle a hérité d’un surnom ces dernières années, le Mittelschmerz pour “douleurs du milieu” en allemand.

Les autres causes de douleurs aux ovaires

Les douleurs aux ovaires peuvent être liées à une affection en cours dans la région pelvienne. Elles peuvent être ainsi un symptôme de troubles gynécologiques2 tels que :

  • l’endométriose ;
  • la présence d’un fibrome utérin ;
  • la présence d’un kyste ovarien ;
  • le développement d’une tumeur ; 
  • le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) ; 
  • l’infection de la zone pelvienne en raison d’une maladie inflammatoire ;
  • la présence d’une grossesse extra-utérine ;
  • la torsion d’un ovaire ;
  • la présence de restes d’ovaire en cas d’une ablation ovarienne.   

Certaines douleurs pelviennes surviennent également dans le cadre de l’activité sexuelle : lors d’un rapport sexuel (surtout en cas d’utérus rétroversé), suite à une pose de stérilet, en début de grossesse, lors d’une fécondation in vitro (FIV) ou encore en cas de salpingite, une infection sexuellement transmissible.

Enfin, il est possible d’avoir mal aux ovaires en cas d’une affection qui concerne une zone proche, comme des troubles urinaires ou des troubles gastro-intestinaux.

Il est important de noter qu’une douleur ovarienne peut être une urgence médicale, en cas de torsion ovarienne ou de grossesse extra-utérine par exemple. Si celle-ci est accompagnée de vertiges, pertes de connaissance, nausées, vomissements, fièvre, frissons, ou encore d’une baisse soudaine de la tension, il faut consulter sans attendre.

Quel est l’impact de la ménopause sur les douleurs ovariennes ?

La ménopause ne marque pas seulement l’arrêt définitif des règles, mais aussi une baisse drastique du taux d’hormones féminines qui protègent habituellement l’organisme d’un certain nombre de dérangements. De plus, la phase de la préménopause - la période qui précède la ménopause et annonce son arrivée - peut aussi être marquée par de nombreuses perturbations.

Les douleurs ovariennes lors de la préménopause

Lors de la préménopause, l’activité ovarienne connaît un net ralentissement avant l’arrêt des règles. Durant cette période transitoire, l’organisme est soumis à de nombreuses perturbations, car le taux des hormones féminines fluctue de manière aléatoire3.

Parmi les signes de préménopause les plus communs en plus des bouffées de chaleur, les douleurs menstruelles sont fréquentes et parfois plus intenses. Certaines femmes qui n’étaient pas touchées jusqu’alors peuvent être subitement concernées par le syndrome prémenstruel (SPM). Elles peuvent ressentir également des douleurs mammaires.

Ce type de douleurs est la plupart du temps sans gravité, mais il est important de consulter si une douleur ovarienne devient chronique, plus intense ou si elle s’accompagne d’autres symptômes qui doivent alerter comme de la fièvre, des frissons, des nausées, des vomissements ou encore une perte de connaissance. Il est également nécessaire de consulter en cas de saignements après la ménopause.

Les douleurs aux ovaires lors de la ménopause

Les douleurs pelviennes sont fréquentes chez les femmes ménopausées4. En effet, lors de la ménopause, la baisse de la production d’œstrogènes par l’organisme a pour effet une perte de la densité osseuse et musculaire ainsi qu’une fragilisation des tissus qui entourent l’appareil reproducteur féminin.

La ménopause et la présence de douleurs pelviennes ou musculaires sont ainsi étroitement liées. Les infections urinaires sont plus fréquentes et les muscles pelviens sont affaiblis ce qui peut provoquer un inconfort lors de l’activité sexuelle par exemple.

Enfin, des kystes ovariens sont fréquemment découverts chez la femme ménopausée et un tiers de ces kyses se révèle être une tumeur cancéreuse5. De plus, la prise d’un traitement hormonal substitutif peut exposer à une augmentation du risque de cancer de l’ovaire ou de cancer de l’endomètre6.

Une note plus “positive” pour finir : les effets de la ménopause sur l’endométriose sont davantage bénéfiques, car la baisse de la production d’œstrogènes atténue généralement les symptômes de l’endométriose.

Que faire quand on a mal aux ovaires à la ménopause ?

La ménopause est une période de transition qui n’est pas toujours facile à vivre, car elle peut s’accompagner de nombreux symptômes dérangeants : bouffées de chaleur, sueurs nocturnes, sécheresse vaginale, fatigue, prise de poids à la ménopause

Parmi ces symptômes, les douleurs pelviennes et ovariennes sont fréquentes, mais le plus souvent sans gravité. Néanmoins, un accompagnement par un professionnel de santé est nécessaire pour ne pas passer à côté de pathologies plus graves.

Après vous avoir interrogé sur vos antécédents médicaux et vos symptômes, votre médecin pourra établir un diagnostic précis et vous recommander la prise de traitements médicaux si nécessaire. De plus, il pourra vous aider à mieux vivre les symptômes de la ménopause ou encore vous donner des exercices afin de renforcer votre plancher pelvien.

Sources
1 2MSD Manuals - Dysménorrhée - Consulté le 21 décembre 2023. https://www.msdmanuals.com/fr/professional/gyn%C3%A9cologie-et-obst%C3%A9trique/troubles-menstruels/dysm%C3%A9norrh%C3%A9e 
3 Cabinet de gynécologie Dijon - Consulté le 21 décembre 2023. https://www.gynecologue-dijon.fr/portfolio/la-menopause
4 MSD Manuals - Douleurs pelviennes chez la femme - Consulté le 21 décembre 2023. https://www.msdmanuals.com/fr/accueil/probl%C3%A8mes-de-sant%C3%A9-de-la-femme/sympt%C3%B4mes-des-maladies-gyn%C3%A9cologiques/douleurs-pelviennes-chez-la-femme 
5 Science direct - Le kyste ovarien chez la femme ménopausée - Consulté le 21 décembre 2023. https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0221036306871787 
6 Ameli.fr - La ménopause - Consulté le 21 décembre 2023. https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/menopause/traitements

La Rédaction

Nos produits

go to top
loading : 1,473 sec