OK

OK Annuler

Merci !

Fermer

Segment :

Ménopause et endométriose : ce qu’il faut savoir

  • favoris

Mais quel est réellement le lien entre ménopause et endométriose et la ménopause signe-t-elle vraiment la fin de l’endométriose ?

Ménopause et endométriose : ce qu’il faut savoir

Qu’est-ce que l’endométriose ?

L’endométriose est une maladie gynécologique affectant pas moins d’une femme sur dix.

Des crampes menstruelles difficilement supportables, des troubles gastro-intestinaux et des douleurs pendant les relations sexuelles font partie des symptômes de l’endométriose les plus courants. Si ces derniers se rapprochent des symptômes des règles classiques, ils se différencient par des douleurs particulièrement violentes. 
L’endométriose est une pathologie bénigne caractérisée par la migration de cellules de l’endomètre en dehors de la cavité utérine, en passant par les trompes de Fallope et l’abdomen.



La ménopause signe-t-elle la fin de l’endométriose ?

Les symptômes de l’endométriose sont particulièrement difficiles à supporter lors des années dites "reproductives" et c’est seulement à la fin des règles que ces symptômes deviennent moins douloureux.

Mais alors, est-ce qu’arriver à l’âge de la ménopause signifie plus de douleurs liées à l’endométriose ? Lorsque les femmes entrent dans la période de la ménopause, les ovaires produisent moins d’œstrogènes.

Par conséquent, les symptômes de l’endométriose s’amoindrissent pendant que les symptômes de la ménopause se développent. Ce phénomène s’explique par le fait que les lésions de l’endométriose "s’endorment" en l’absence de sécrétions hormonales. Il est donc très probable que certaines femmes atteintes d’endométriose constatent une nette amélioration dès les premiers signes de la ménopause.

En revanche, ce ne sera pas forcément le cas pour toutes les femmes car d’autres facteurs peuvent entrer en compte.

Ménopause et endométriose : les informations qu’il vous faut retenir

●       L’apparition de symptômes de la préménopause et de la ménopause ne signifie pas que les symptômes de l’endométriose vont forcément disparaître, mais ils peuvent cependant s’atténuer.
●       Un traitement hormonal pour la ménopause prescrit par votre gynécologue peut réactiver les douleurs liées à l’endométriose voire même redéclencher quelques saignements.
●        Voyez le verre à moitié plein et profitez un maximum des améliorations, même moindres, que vous confère la ménopause !

SOURCE:


1. Bulun SE. Endometriosis. N Engl J Med 2009;360:268–279.

go to top
traceur fdp
loading : 0,640 sec