OK

OK Annuler

Merci !

Fermer

Perte de cheveux chez la femme : quelles solutions ?

  • favoris

Perdre ses cheveux est tout à fait normal, quand cela n’excède pas une centaine de cheveux par jour. Pour lutter contre la perte de cheveux chez la femme des solutions spécifiques existent.

Perte de cheveux chez la femme : quelles solutions ?
Getty Images / skynesher


Les raisons de la perte de cheveux chez la femme sont un peu différentes de l’alopécie chez l’homme. En cause, les hormones mais pas que.

Chute de cheveux : quand s’alarmer ?


Pour prendre en charge correctement une chute de cheveux, il convient de différencier la chute de cheveux naturelle liée au cycle de vie normal du cheveu, d’une chute progressive qui s’installe dans la durée.
Plusieurs choses peuvent vous aider à faire la différence, notamment la quantité. Vous retrouvez beaucoup de cheveux sur l’oreiller au réveil ? Vous en perdez énormément lors du shampoing, du brossage ? Sachez qu’en moyenne on perd entre 40 et 80 cheveux par jour. Au-delà, cela peut être un signe d’alerte.
La durée des épisodes peut également vous aiguiller. S’il n’est pas rare de perdre un peu plus de cheveux en période de stress, à l’automne, quand elle s’installe et que certaines zones (sommet de la tête, zones temporales) commencent à se clairsemer, il est temps de prendre votre chevelure en main.

Le saviez-vous ?
Contrairement à l’homme, la perte de cheveux chez la femme est plus diffuse, rarement totale et définitive.

Perte de cheveux chez la femme : les causes


Les causes de la perte de cheveux chez la femme sont principalement hormonales (grossesse, accouchement, ménopause). Les principaux responsables sont les androgènes, ces hormones mâles qui peuvent réduire l’activité du cycle pilaire et provoquer l’affinement, la perte de densité capillaire.
Mais le stress, un choc psychologique, la fatigue, un régime draconien, une alimentation carencée, de la fièvre, un changement de contraceptif, l’hygiène de vie… peuvent également influencer la bonne santé des cheveux et provoquer une chute occasionnelle. La bonne nouvelle c’est que l’alopécie féminine est rarement définitive. Avec une bonne prise en charge, elle peut être réversible.
À noter, les traitements agressifs à répétition comme les lissages, défrisages, décolorations fragilisent les cheveux et favorisent leur chute.

Le saviez-vous ?
La chute de cheveux progressive héréditaire touche 25 % des femmes à partir de 35 ans.

Perte de cheveux chez la femme jeune


La chute de cheveux peut survenir à tout âge. Elle est toutefois hormono-dépendante et survient plutôt après les trois grandes périodes de changements hormonaux que rencontrent les femmes et jeunes filles au cours de leur vie : après la puberté, en post-partum et autour ou après la ménopause. C’est pourquoi même s’il est plus commun pour une femme de perdre ses cheveux après la soixantaine, la perte de cheveux peut également toucher la jeune femme à l’adolescence, et un peu plus tard quand elle devient mère.
À noter, une alopécie se soigne mieux et plus facilement à 25 ans qu’à 50 ans.

Perte de cheveux chez la femme, le stress en cause ?


Le stress est un facteur aggravant de la perte de cheveux chez la femme. Comment ? Il augmente la sécrétion des androgènes qui favorisent l’alopécie. Par ailleurs, les femmes vivent souvent très mal cette chute de cheveux qui met à mal leur féminité et le stress qui en découle va alimenter cette perte capillaire. Un cercle vicieux risque alors de se mettre en place si aucun traitement n’est prescrit.

Les solutions pour lutter contre la perte de cheveux chez la femme


Pendant longtemps, la chute de cheveux était considérée comme une affaire d’hommes. Les solutions pour traiter la perte de cheveux des femmes étaient plutôt limitées. Mais les choses ont changé, les marques développent désormais des traitements spécifiques : lotions anti-chute, shampoings, compléments alimentaires, les solutions se multiplient.
Il est généralement préconisé de combiner les traitements : des complémentaires alimentaires enrichis en zinc pour agir au niveau du bulbe, des lotions et shampoings pour traiter le cuir chevelu. L’important est d’agir à deux niveaux,. D’une part pour stimuler la microcirculation et relancer l’activité et d’autre part pour ralentir la chute.
La prise des traitements pour endiguer le problème se fait généralement en cure de quelques mois.

La lutte contre la perte de cheveux chez la femme se joue aussi dans l’assiette. Une alimentation hypocalorique ou carencée peut provoquer une alopécie passagère. Pour retrouver des cheveux forts et denses mettez au menu poissons, œufs, yaourts, soja, mais aussi de la levure de bière riche en vitamine B.

Au-delà de 6 mois, si vous n’arrivez pas à enrayer la chute, il est préférable de consulter un dermatologue. Il cherchera les causes de l’alopécie pour vous proposer des solutions adaptées.

L’astuce plaisir
Afin de stimuler la microcirculation au niveau du cuir chevelu, massez-vous le crâne chaque soir avec une lotion anti-chute.
L’alopécie chez la femme peut être traitée efficacement quand elle est prise en charge rapidement et que ses causes sont bien identifiées.

#Sur le même thème, la rédac' vous recommande :
https://www.vichy.fr/le-vichy-mag/chute-de-cheveux-5-reflexes-pour-ralentir-la-perte/vmag47109.aspx https://www.vichy.fr/le-vichy-mag/les-4-saisons-de-la-chute-de-cheveux/vmag49731.aspx

Source :
https://www.marieclaire.fr/,perte-de-cheveux-femme-alopecie-feminine,836819.asp

Nos produits

  • DERCOS TECHNIQUE - AMINEXIL CLINICAL 5 - Femmes
  • Les plus lus

    go to top
    traceur fdp
    loading : 1,102 sec