OK

OK Annuler

Merci !

Fermer

chargement…

Préménopause : à quel âge survient-elle et comment réagir ?

La ménopause est une période de transition redoutée de nombreuses femmes, mais beaucoup d’entre elles ignorent qu’elle est précédée de la préménopause. À quel âge survient cette période et comment la reconnaître ? Faisons le point dans cet article.

Préménopause : à quel âge survient-elle et comment réagir ?

Qu’est-ce que la préménopause ?

La préménopause est la période durant laquelle l’activité ovarienne commence à ralentir avant de s’arrêter définitivement au moment de la ménopause. En effet, la fonction ovarienne de la femme est une véritable machine qui enclenche de nombreux mécanismes dans l’organisme durant plusieurs décennies.

Contrairement aux idées reçues, ces mécanismes ne vont pas s’arrêter du jour au lendemain avec une arrivée de la ménopause sans prévenir ! Dans un premier temps, les ovaires ne sont plus capables de produire un ovule chaque mois, car le nombre de follicules ovariens est en nette diminution. La production hormonale connaît aussi des bouleversements car la production de progestérone et des œstrogènes diminue.

C’est ce qu’on appelle la préménopause, une phase durant laquelle tous les mécanismes permettant à la femme de concevoir un enfant naturellement s’épuisent et perturbent l’organisme. L’ensemble de ces perturbations crée un certain nombre de symptômes qui peuvent facilement être confondus avec les symptômes de la ménopause et altérer la qualité de vie de la personne touchée.

À quel âge survient la préménopause ?

La plupart du temps, la préménopause (ou périménopause) survient à l’approche de la cinquantaine. L’âge moyen de la préménopause en France est fixé à 47 ans et cette période dure en général entre 2 à 4 ans, jusqu’à ce que la ménopause soit définitivement installée1.

Néanmoins, pour 1 % des femmes2, la ménopause - et la phase de péri-ménopause associée - survient avant 45 ans, c’est ce que l’on appelle la ménopause précoce ou insuffisance ovarienne prématurée (IOP). Si vous avez un doute, il est important de consulter un professionnel de la santé afin de vous faire accompagner, car la ménopause précoce peut entraîner un risque accru de certains cancers et problèmes de santé.

Enfin, l’âge de la ménopause peut aussi survenir après 55 ans en cas de ménopause tardive, ce qui retarde également l’âge de la préménopause.

Attention, quel que soit l’âge de la préménopause, il est important de conserver un moyen de contraception en cas de rapports sexuels tant que la ménopause n’est pas établie comme définitive, c’est-à-dire lorsque l’absence de règles dure depuis plus de douze mois consécutifs. En effet, même si la fonction ovarienne est en net ralentissement, les ovaires sont toujours capables de produire des ovules et le risque de grossesse reste présent.

Comment reconnaître les signes de préménopause ?

Maintenant que vous savez tout de l’âge de la préménopause et de ses causes, vous vous demandez peut-être si vous êtes actuellement concernée.

Les signes de la préménopause sont en fait assez similaires à ceux de la ménopause, mais ils peuvent être d’intensité variable en fonction des femmes.

L’un des premiers signes de péri-ménopause concerne la fréquence et l’intensité des menstruations. L’activité ovarienne fonctionnant au ralenti, les règles deviennent aussi irrégulières et peuvent être plus ou moins abondantes. Les bouffées de chaleur liées à l’arrivée de la ménopause sont aussi fréquentes, elles se produisent de manière soudaine et intense et sont parfois associées à des sueurs nocturnes.

D’autres symptômes peuvent amener à consulter comme des changements d’humeur fréquents et inexpliqués, un syndrôme pré-menstruel plus gênant avec des maux de tête associés ou encore une certaine prise de poids.

Comment faire la différence entre la préménopause et la ménopause ?

Pour faire la différence, c’est en fait plutôt simple : on considère qu’une femme est définitivement ménopausée lorsque la date des dernières règles remonte à plus de 12 mois3.

Dès que vous constatez les premiers symptômes de préménopause, le compte à rebours s’enclenche jusqu’à l’arrêt définitif des cycles menstruels. En cas de doute et pour écarter toute autre raison d’ordre médical, vous pouvez consulter un médecin et effectuer une prise de sang pour un bilan hormonal. Une prise de sang lors de la ménopause n’est pas obligatoire, mais un examen clinique peut être utile pour faire le point.

Je suis en préménopause : comment réagir ?

La préménopause peut être considérée comme une période de répétition avant la ménopause qui vous permet de vous habituer aux changements de votre corps. Néanmoins, la variation des taux d’hormones féminines dans l’organisme et le ralentissement de l’activité ovarienne peuvent entraîner un certain nombre de symptômes désagréables comme des bouffées de chaleur fréquentes et une irritabilité soudaine. Voici quelques conseils pour mieux vivre cette période et ne pas redouter l’approche de l’âge de la préménopause.

Prendre soin de sa santé physique et mentale

Vous vivez avec votre corps depuis des décennies et vous avez appris à le connaître, mais la préménopause peut perturber son fonctionnement habituel et vous déstabiliser.

Pour mieux vivre votre préménopause et l’arrivée de la ménopause, il est prouvé que l’activité physique a des bienfaits car elle permet d’atténuer les désagréments de la femme ménopausée comme les changements d’humeur, les bouffées de chaleur, la fatigue et le stress4. L’alimentation est aussi importante et il est recommandé d’adopter des menus équilibrés riches en vitamines et en nutriments5. La prise de compléments alimentaires est aussi possible pour donner un coup de pouce à votre organisme. Il est aussi important de limiter - voire d’arrêter - la consommation d’alcool et la consommation de tabac qui ont tous deux des effets nocifs sur la santé.

Enfin, si vous vivez mal cette période, n’hésitez pas à vous faire accompagner par un professionnel ou à en parler. Il est important de préserver votre santé mentale en vous entourant de vos proches, en pratiquant des activités épanouissantes et en ayant un rythme de vie équilibré.

Prendre soin de sa peau avec des soins cosmétiques préménopause

Prendre soin de sa peau à l’arrivée de la ménopause est essentiel, car la baisse du taux d’hormones féminines, et notamment des œstrogènes, cause une déshydratation de la peau. La peau s’affine, elle devient plus réactive et fragile, elle est moins ferme et élastique. Le résultat ? Un teint qui manque d’éclat et des rides plus marquées.

Pour redonner confort, hydratation et éclat à votre peau, optez pour les soins pré et post-ménopause NEOVADIOL de VICHY. Après avoir nettoyé et démaquillé votre visage, appliquez un sérum anti-âge spécial ménopause comme le bi-sérum Méno 5 NEOVADIOL qui agit sur les cinq effets de la préménopause sur la peau : rides, perte d’éclat, densité, taches brunes et sécheresse.

Appliquez ensuite votre crème de jour ou votre crème de nuit formulée pour la ménopause et une protection solaire quotidienne le jour afin de préserver votre peau des méfaits du soleil.

Un traitement hormonal est-il nécessaire ?

Pour conclure, il est important de comprendre que la préménopause et la ménopause sont deux étapes naturelles de la vie d’une femme. La plupart du temps, la préménopause ne nécessite pas de médicaments et il faut savoir faire preuve de patience face aux changements que vous traversez durant cette période de transition.

Un traitement hormonal substitutif (THS) associant un estrogène et un progestatif peut être envisagé en cas de ménopause précoce ou si certains troubles dits climatériques (c’est-à-dire de transition) comme les bouffées de chaleur, les sueurs ou la fatigue liée à la ménopause représentent un véritable handicap dans la vie quotidienne de la personne concernée6.

Néanmoins, le traitement hormonal substitutif peut augmenter le risque de certains cancers, d’AVC ou de thrombose veineuse et un avis médical reste indispensable afin d’estimer la nécessité ou non de ce traitement.

Sources
1Ameli.fr - La péri-ménopause - Consulté le 21 décembre 2023. https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/menopause/perimenopause-premenopause-symptomes-et-contraception
2 5 INSERM - La ménopause - Consulté le 21 décembre 2023. https://www.inserm.fr/dossier/menopause
3 Ameli.fr - Ménopause - Consulté le 21 décembre 2023. https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/menopause/symptomes-diagnostic
4 Manger Bouger - “Ménopause : les bienfaits de l’activité physique” - Consulté le 21 décembre 2023. https://www.mangerbouger.fr/bouger-plus/a-tout-age-et-a-chaque-etape-de-la-vie/les-recommandations-pour-les-adultes/menopause-les-bienfaits-de-l-activite-physique
6 Ameli.fr - Ménopause : traitements - Consulté le 21 décembre 2023. https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/menopause/traitements

go to top
loading : 1,439 sec