OK

OK Annuler

Merci !

Fermer

chargement…

Capital soleil : comment le préserver tout en ayant une peau bronzée ?

Comment profiter des beaux jours sans mettre la peau et son capital soleil en danger ? On fait le point dans cet article.

Capital soleil : comment le préserver tout en ayant une peau bronzée ?

Qu’est-ce que le capital soleil ?

Chaque individu dispose d'un capital soleil. Aussi appelé capital solaire, c'est en quelque sorte un réservoir de défenses contre les rayons UV, de fabrication de mélanine et de régénération de l'ADN cellulaire. À chaque exposition au soleil, le corps puise dans ce capital soleil pour résister au mieux aux agressions des ultraviolets.

Ce capital soleil, nous l’avons dès la naissance, lorsque les cellules de la peau possèdent une certaine capacité à réparer les dommages liés au soleil. Mais plus le temps passe, plus cette aptitude diminue : on dit que le capital soleil s'épuise. C'est pourquoi une peau exposée trop tôt en plein soleil est davantage fragilisée qu'une autre bien protégée.

Avons-nous tous le même capital soleil ?

Et bien non, chacun possède son propre capital soleil. Pourquoi ? Car chaque personne naît avec un phototype différent, qui tolère plus ou moins bien les expositions au soleil. Un phototype se détermine en fonction de sa carnation : plus la peau est foncée, plus son phototype est élevé. Au total, il existe 6 phototypes (sur une échelle de 1 à 6).

Ainsi, la présence de mélanine foncée en forte proportion chez les peaux noires, métisses et mates les protège davantage. À l'inverse, les peaux claires sont extrêmement sensibles aux rayons UV et au soleil. Mais que vous ayez un phototype 1 ou 6, aucune peau n'est dispensée d'appliquer une protection solaire.

phototypes.jpg

Quels sont les signes d'un capital soleil épuisé ?

Durant toute sa vie, la peau accumule des mauvaises radiations dont celles des rayons UV, jusqu'au jour où elle n'arrive plus à les absorber. Confrontée aux effets néfastes du soleil, la peau dévoile alors les symptômes d'un capital soleil épuisé.

Premier signe d'alerte : l'apparition de taches pigmentaires sur le visage. Résultat d'une modification dans le phototype, elles prennent la forme de taches blanches (dépigmentation) et/ou de taches brunes (hyperpigmentation). Peu esthétiques, elles annoncent régulièrement l'arrivée d'un vieillissement cutané prématuré, où rides et ridules étoilent le contour de l'œil. Elles s'accompagnent également d'un teint irrégulier et, dans des cas plus extrêmes, de cancers cutanés.

Les coups de soleil sont-ils dangereux pour mon capital soleil ?

Oui, car un coup de soleil est le résultat d'une “overdose de soleil” sur la peau. Sur le coup, elle chauffe, puis pèle, mais en profondeur le choc cutané est bien plus grave. En plus d'épuiser drastiquement le capital soleil, chaque coup de soleil entraîne des dégâts irréversibles sur le corps.

D'une part, les coups de soleil endommagent la peau. D'autre part, la capacité naturelle des cellules à se réparer n'est plus suffisante pour permettre leur régénération. S'enchaînent alors rougeurs, démangeaisons et cloques, mais aussi un vieillissement prématuré de la peau, voire un risque de cancer en cas d'excès de soleil sans la moindre protection solaire.

Une séance d'UV fait-elle bronzer plus vite ?

Absolument pas ! C'est même tout l'inverse. Une cabine UV diffuse sur la peau une très forte dose d'UVA en très peu de temps, ce qui oxyde la mélanine et donne une impression de bronzage après 15 minutes sous les lampes. Toutefois, ce bronzage est artificiel et dangereux pour la peau. Non seulement il ne dure pas, mais il ne protège pas la peau comme le ferait un teint mat naturel.

Depuis juillet 2009, le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) a d'ailleurs classé cancérogènes pour l'homme les UV délivrés par les lampes de bronzage. Pour profiter d’un bronzage sain et durable, privilégiez donc une exposition progressive et raisonnable aux rayons du soleil.

Bronzer en préservant son capital soleil est-il possible ?

Bien sûr, il est parfaitement possible de profiter d'un teint hâlé sans épuiser tout son capital soleil. Pour cela, nous vous conseillons de suivre les règles d'or de Santé Publique France, à savoir :

  • éviter les heures d'exposition les plus à risque (entre 12h et 16h) ;
  • appliquer une crème solaire adaptée à son type de peau et à son phototype.

Pour les peaux plus claires, privilégiez une protection solaire SPF50/50+. Les peaux foncées et mates, quant à elles, peuvent appliquer une crème solaire SPF30 pour s'assurer une bonne protection face aux UV. Contrairement aux idées reçues, les indices de protection élevés n'empêchent pas la synthèse de la mélanine, et ne sont donc pas incompatibles avec le bronzage. Au contraire, les crèmes solaires permettent de bronzer légèrement, sans brûler la peau.

Pour éviter les mauvaises surprises, n'oubliez donc jamais votre protection solaire lors du départ en vacances. Pensez également à tous vos accessoires de l'été : chapeau, casquette, lunettes de soleil… Et surtout, hydratez-vous !

Certains aliments peuvent-ils favoriser le bronzage ?

Absolument, il existe des aliments qui permettent de préparer sa peau avant et pendant l'exposition, comme ceux de la famille des caroténoïdes antioxydants, connus pour favoriser la coloration de la peau, à consommer quotidiennement deux semaines avant l’exposition.

Ces caroténoïdes sont présents dans tous les fruits et légumes colorés comme les carottes, les mangues, les abricots, les poivrons rouges, les fraises, les cerises, les courges, les tomates, le cresson... Bon à savoir : plus le fruit est coloré, plus il est mûr et riche en caroténoïdes.

Enfin, pour favoriser l’absorption du bêta-carotène, ajoutez-y un peu de matière grasse, comme une ou deux noix ou quelques gouttes d'huile d'olive.

Benjamin Bauquin, créateur de Cocktail Me, nous livre une de ses recettes de smoothies colorés spécial pré-bronzage :
“Pour un verre de 25 cl environ, passez à la centrifugeuse : 3 jeunes carottes, ½ mangue bien mûre et 5 fraises. Décorez d'une feuille de menthe. Idéalement, il est recommandé de boire ce smoothie tous les matins. Toutefois, si vous ne trouvez pas de mangue sur le marché, n'hésitez pas à la remplacer par un autre fruit ou légume coloré de votre choix, comme la tomate.”

Est-il possible de récupérer son capital soleil ?

Malheureusement, une fois épuisé, il est impossible de retrouver son capital soleil. C'est pourquoi il est si important de le préserver tout au long de sa vie, en adoptant d'emblée les bons réflexes. Dès le plus jeune âge, évitez toute exposition directe aux rayons du soleil. Les peaux sensibles des jeunes enfants sont bien plus sensibles aux effets néfastes des UV, sans compter les nombreux problèmes cutanés qui risquent de se développer à l'âge adulte.

Avec le capital soleil, mieux vaut prévenir que guérir. Nous vous conseillons donc vivement de suivre l'ensemble de nos conseils pour bronzer et profiter de l'été en toute sérénité !

go to top
loading : 1,440 sec