OK

OK Annuler

Merci !

Fermer

Tout savoir sur le bilan hormonal de la ménopause

La plupart du temps, vous n’aurez pas besoin d’un bilan hormonal ou d’une prise de sang pour déceler votre préménopause ou votre ménopause, les symptômes étant généralement peu trompeurs.

Tout savoir sur le bilan hormonal de la ménopause

À moins que vous ayez subi une hystérectomie totale ou subtotale. Arrêt des menstruations, bouffées de chaleur, sautes d’humeur, insomnies… Ces changements franchement pas subtils sont souvent suffisants pour vous signifier que la ménopause est en marche. Il est cependant absolument nécessaire de prendre rendez-vous chez votre médecin généraliste ou votre gynécologue pour confirmer ces symptômes et effectuer en cas de doute un bilan hormonal spécial ménopause. Vous commencez à ressentir les signes de la ménopause et vous vous demandez s’il vous faut faire un bilan hormonal ménopause et pourquoi ? Voici toutes les réponses à vos questions.

Un bilan hormonal ménopause n’est pas obligatoire pour confirmer les symptômes

De manière générale, un bilan hormonal avec prise de sang ou scanner n’a rien d’obligatoire et n’est pas nécessaire pour identifier ou pour confirmer la ménopause. En effet les signes de la ménopause sont assez parlant d’eux-mêmes : absence de menstruations, bouffées de chaleur, sautes d’humeur ou encore sécheresse vaginale sont des symptômes qui suffisent au diagnostic. Il est également possible que vous constatiez une prise de poids, un changement de silhouette ou même une modification de la qualité de votre peau.

Une visite chez votre médecin généraliste ou votre gynécologue vous permettra d’accueillir au mieux la ménopause et de trouver le meilleur moyen de rendre les symptômes plus faciles à vivre, et d’envisager un traitement pour la ménopause si besoin.

J’ai compris qu’un bilan hormonal n’était pas obligatoire pour identifier la ménopause, mais si je tiens à un faire un, comment m’y prendre ?

Si vous tenez absolument à faire un bilan hormonal pour la ménopause parce que cela vous rassure alors il vous suffit de prendre rendez-vous avec votre gynécologue ou votre médecin généraliste. 


Pour bien comprendre comment fonctionne le bilan hormonal en cas de ménopause, voici ce que l’on recherche lors des analyses :

Tout d’abord la prise de sang permet de vérifier le taux de FSH (hormone folliculo-stimulante) et d’œstrogènes dans le corps. Durant la ménopause, les taux de FSH augmentent et le taux d’œstradiol est plus bas. Cependant ces fluctuations peuvent être difficiles à interpréter tant elles peuvent être causées pour différentes raisons.

Il est très probable que votre médecin demande un autre test sanguin de façon à vérifier votre taux de TSH (thyroid stimulating hormon) car un dysfonctionnement de la thyroïde peut être à l’origine de symptômes proches de ceux de la ménopause.

Toutefois, certains symptômes sont inhérents à la ménopause et, couplés avec le bilan hormonal, il n’y a absolument aucun risque de se tromper sur le diagnostic.

Les éléments clés à retenir lorsque vous entrez dans la période de la ménopause

La ménopause est en général parfaitement diagnostiquée par votre docteur, voici tout ce que vous devez garder à l’esprit concernant votre entrée dans la période de la ménopause :

Fait #1 : votre médecin généraliste pourra identifier la ménopause à l’aide de vos symptômes comme les sautes d’humeur ou les bouffées de chaleur, et, si besoin ou si cela peut vous rassurer, à l’aide d’un bilan hormonal.

Fait #2 : un bilan hormonal n’est pas obligatoire pour confirmer la ménopause.

Fait #3 : votre gynécologue peut vous dire si vous êtes en période de ménopause en se basant tout simplement sur les changements qui s’opèrent dans votre corps (comme par exemple les bouffées de chaleur, la sécheresse vaginale ou l’irrégularité de votre cycle menstruel).

Fait#4 : un bilan hormonal peut ajouter une certitude à tous les symptômes de la ménopause déjà observés.

SOURCES:


1. www.cngof.fr/menopause

go to top
loading : 0,890 sec