OK

OK Annuler

Merci !

Fermer

Ménopause et perte de poids : pourquoi est-ce si compliqué ?

  • favoris

Il est très commun pour les femmes ménopausées de constater une prise de poids et une certaine difficulté à perdre ces kilos en trop. Et il est tout à fait légitime de se demander pourquoi !

Ménopause et perte de poids : pourquoi est-ce si compliqué ?

Peut-être est-ce votre corps qui cherche à conserver un maximum de forces et de ressources pour vous aider à traverser ce moment difficile ? Peut-être est-ce une toute autre raison. Mais en réalité, qu'importe vraiment pourquoi ménopause et perte de poids semblent autant incompatibles. La vraie question à se poser est comment conserver un bon poids de forme pendant la ménopause et comment allier ménopause et perte de poids. Nous vous aidons à y voir plus clair.

Pourquoi prise de poids et ménopause sont-elles liés ?

La ménopause entraîne de nombreux changements hormonaux dans le corps des femmes. Des changements qui peuvent être à l’origine de maladies (cardiovasculaires, ostéoporose) et d’autres problèmes plus ou moins handicapants. Parmi ces problèmes : la prise de poids et cette difficulté à se débarrasser des kilos superflus. Mais alors que se passe-t-il dans votre corps pendant la ménopause pour justifier un tel changement de silhouette ? Tout d'abord la répartition des tissus graisseux se modifie. Pendant vos années dites « reproductives », les tissus graisseux se déposaient sur vos hanches et sur vos cuisses (et ça vous agaçait). À la ménopause, ces mêmes tissus graisseux se déposent dans la zone abdominale sous-cutanée et autour des organes internes (et ça vous agace aussi, on sait).

Les facteurs les plus connus de la prise de poids pendant la ménopause

Des études ont démontré que les femmes ménopausées interrogées sur les inconvénients de la ménopause, ont classé la prise de poids et la difficulté à le perdre comme les symptômes de la ménopause les plus compliqués à vivre. Ces mêmes femmes ont également déclaré qu'un régime adapté et des exercices physiques sont extrêmement importants pour vivre la transition de la ménopause dans les meilleures conditions.

Mais alors, comment perdre du poids à la ménopause ?

Il a été prouvé que les problèmes d'obésité sont beaucoup plus élevés chez les femmes post-ménopausées que chez les femmes pré-ménopausées. En moyenne, la prise de poids d'une femme autour de la cinquantaine est de 0,7 kilos par an, et ce quel que soit son type de morphologie ou son origine ethnique. Il est important de savoir que l'obésité est beaucoup plus répandue chez les femmes âgées pour plusieurs raisons, notamment un métabolisme plus lent et une pratique d’activités physiques beaucoup moins régulière.

Au-delà du vieillissement en lui-même, les femmes autour de la cinquantaine sont plus exposées à des facteurs augmentant les risques de prise de poids et il devient malheureusement plus difficile de perdre du poids après 50 ans. Ces facteurs sont : le manque d’œstrogènes, les sautes d’humeur, et les insomnies. Cependant, de nombreuses recherches soutiennent la théorie qui avance que la prise de poids chez les femmes âgées d'une cinquantaine d'années serait le résultat premier du vieillissement et du changement de mode de vie, et que la ménopause en elle-même ne serait que très peu responsable de cette fameuse prise de poids. Cela signifie donc qu’un réajustement alimentaire et une activité sportive régulière pourraient bien suffire à maintenir un bon poids de forme…
Parce qu’on vous ne le répétera jamais assez, sachez qu’une alimentation saine et équilibrée est un très bon moyen de combattre les désagréments liés à la ménopause. Pour vous y mettre le plus facilement possible, voici quelques conseils simples à suivre afin de savoir quand et quoi manger pour une alimentation saine et équilibrée.

Quels aliments privilégier pour maigrir pendant la ménopause ?

Chaque jour

Céréales : une à deux portions par repas sous la forme de pain, de pâtes ou de riz aux céréales complètes
Légumes : deux portions ou plus par repas dont au moins une portion de légumes crus
Fruits : une à deux portions par repas comme dessert
Eau : boire 1,5 à 2 litres par jour (correspond à 6 à 8 verres)
Produits laitiers : à consommer de façon modérée (deux fois par jour) en privilégiant les produits laitiers allégés en matières grasses
Huile d’olive et huile de canola : devraient constituer votre apport principal en lipides
Epices, herbes, ail et oignon : peuvent vous aider à diminuer votre consommation de sel

Chaque semaine

Poissons et crustacés : deux fois par semaine ou plus  
Viande blanche : deux fois par semaine  
Œufs : deux à quatre fois par semaine
Viande rouge : moins de deux fois par semaine, et la viande transformée moins d’une fois par semaine. De manière générale, consommez la viande en rouge en petite quantité
L’association de légumineuses (deux fois par semaine ou plus) et de céréales, est une source en protéines végétales et lipides qui peut constituer une alternative à la viande
Pommes de terre : deux à trois fois par semaine car elles ont un indice glycémique élevé et sont souvent préparées en friture

Occasionnellement

Les produits en sucres et mauvaises graisses : sucres, bonbons, pâtisseries et boissons sucrées sont à éviter au maximum car ils contribuent à la prise de poids

Comment maigrir à la ménopause : ce qu’il ne faut pas oublier

Ménopause et perte de poids peuvent être surmonter. La répartition de la masse graisseuse change avec l’âge. C’est une des raisons pour laquelle vous avez le sentiment de jouer sans cesse au yoyo avec votre poids, et ce sans trop comprendre pourquoi. Pour autant, rien n’est perdu, loin de là ! En choisissant une alimentation saine et équilibrée et en vous mettant sérieusement au sport, il y a fort à parier que vous allez retrouver un bon poids de forme et en peu de temps !

SOURCES

[1]. Pertyński T, Stachowiak G. Menopause — facts and controversies. Endokrynologia Polska/Polish Journal of[1] [2] [3]
Endocrinology Tom/Volume 57; Numer/Number 5/2006
[2]. Marlatt, K. L., Beyl, R. A., & Redman, L. M. (2018). A qualitative assessment of health behaviors and experiences
during menopause: A cross-sectional, observational study. Maturitas, 116, 36–42.
[3]. Monteleone, P., Mascagni, G., Giannini, A., Genazzani, A. R., & Simoncini, T. (2018). Symptoms of menopause —
global prevalence, physiology and implications. Nature Reviews Endocrinology, 14(4), 199–215.
[4]. Kapoor, E., Collazo-Clavell, M. L., & Faubion, S. S. (2017). Weight Gain in Women at Midlife: A Concise Review
of the Pathophysiology and Strategies for Management. Mayo Clinic Proceedings, 92(10), 1552–1558.
[5]. Addor, F. (2018). Beyond photoaging: additional factors involved in the process of skin aging. Clinical, Cosmetic
and Investigational Dermatology, Volume 11, 437–443.
[6]. Bach-Faig, A., Berry, E. M., Lairon, D., Reguant, J., Trichopoulou, A., Dernini, S., … Serra-Majem, L. (2011).
Mediterranean diet pyramid today. Science and cultural updates. Public Health Nutrition, 14(12A), 2274–2284.

Les plus lus

Comment perdre du ventre à la ménopause ?

Peau & nutrition

Comment perdre du ventre à la ménopause ?

Vous vous demandez comment perdre du ventre à la ménopause ? En général, ce n’est qu’une simple question d’exercices. Ne pas laisser la graisse s’installer de nouveau, c’est bien ça le vrai challenge !

Lire l'article

go to top
traceur fdp
loading : 1,31 sec